Une approche respectueuse de l’environnement : le génie végétal

Une approche respectueuse de l’environnement : le génie végétal

Le génie végétal, appelé aussi génie biologique, a longtemps été délaissé au profit des techniques lourdes faisant appel au génie civil. Cependant, les agents de la DIR NE, pionniers en la matière, se sont basés sur des pratiques et observations ancestrales pour développer un savoir-faire sur ces techniques douces. Elles présentent, il est vrai, l’intérêt de préserver la faune, la flore et les écosystèmes tout en apportant une bonne protection de la berge devant les phénomènes d’érosion provoqués par le batillage (vague produite par un bateau lorsqu’il passe)

Concrètement, lorsque cela est techniquement possible et pertinent, cela se traduit par le remplacement des palplanches en bord de canaux par des plages de végétaux, qui s’enracinent puis fleurissent à la belle saison. Des matériaux naturels (pieux en bois, boudins de coco, ) accompagnent le développement de l’ensemble.




Non seulement ces techniques végétales restaurent les berges mais elles offrent des avantages indéniables :

  • diminution des émissions de gaz à effet de serre : sur le bilan carbone, ces techniques ont un impact 7 fois moins important que l’utilisation de palplanches selon les premiers résultats.

  • préservation de la biodiversité : une berge en techniques végétales possède des fonctionnalités environnementales équivalentes à une berge naturelle.

  • qualité paysagère des projets : la diversité des plantes utilisés donne un aspect naturel à la berge.

  • compétitivité économique : une berge végétalisée coûte environ 6 fois moins cher qu’une berge en palplanches.

Pour plus d’informations, contactez l’arrondissement Eau-Environnement de la DIR NE au 03 83 35 36 80 ou par courriel à aeau.sn-nord-est@developpement-durable.gouv.fr

Plan du site   |   Info Editeur  |   Contact
©Voies navigables de France (VNF), Établissement Public Administratif - Direction territoriale Nord-Est