E. Echelle - ... - Extrados

A B C D E F G H I J L M N O P Q R S T V W Z K - Pas de mots dans cette lettre U - Pas de mots dans cette lettre X  - Pas de mots dans cette lettre Y  - Pas de mots dans cette lettre

ECDIS (Electronic Chart Display Information Service) : Système de cartographie électronique de l’infrastructure embarquée associé à un GPS, un radar et un micro-ordinateur. Le micro-ordinateur est ici chargé de combiner les informations venant du GPS et du radar et de les superposer à la carte électronique dans la timonerie du bateau. L’objectif est d’améliorer la sécurité de la navigation intérieure en donnant les informations suivantes : dimensions, ouvrages, obstacles et éventuellement hauteur d’eau.


Échelle de jauge : Repères gravés sur le côté du bateau et destinés à connaître l’enfoncement du bateau à vide et à charge. Les échelles permettent ainsi de déterminer le tonnage embarqué.

(GIF)

 


Echelle d’écluses (format PDF - 50.2 ko) :

Suite d’écluses dont les sas sont jointifs ; la porte amont d’un sas faisant office de porte aval pour le sas suivant.

échelle d’écluses

Échelle limnimétrique ou hydrométrique : Échelle graduée servant à visualiser la hauteur d’eau.

(GIF)

 


Ecluse à sas (format PDF - 614 ko)


Écluse avec porte intermédiaire : La porte intermédiaire, installée dans le sas mais pas au milieu, permet de disposer de trois longueurs de sas (chacune des deux parties avec la porte fermée, plus le sas entier avec la porte intermédiaire ouverte), afin de s’adapter à différents gabarits de bateaux et de limiter la consommation d’eau.

(GIF)

 


Écluse de garde : Écluse située à l’embouquement ou au débouquement d’un canal dans une rivière, ouverte en temps normal mais fermée en période de crue. Voir porte de garde.


Ecluse fluviale port 2000, au Havre : Ecluse fluviale permettant la jonction directe entre le canal et Tancarville et Port 2000. Cette écluse sera dimensionnée pour permettre le passage des convois poussés de 185 mètres de long et de porte-conteneurs emportant 5 rangées de conteneurs sur 3 niveaux.


Éclusée : Ensemble des manœuvres nécessaires au franchissement de l’écluse par des bateaux. On parle de fausse éclusée ou de fausse bassinée lorsqu’elles sont exécutées alors qu’il n’y a pas de bateaux dans l’écluse. Synonymes : sassée ou bassinée.

(GIF)

 


Écluses jumelles : Écluses interconnectées de sorte que le sas de l’une serve de bassin d’épargne pour l’autre.

(JPEG)

 


Écoire : Pièce de bois tenant le bateau écarté de la rive.


Écope : Petit récipient servant à vider l’eau du fond du bateau.

(JPEG)

 


Ecoutille : Ouverture dans le pont d’un bateau qui permet l’accès à la cale ou aux étages inférieurs.

(GIF)

 


Écrêtement : 1) ajustement fin de la hauteur d’eau dans la rivière à l’aide du barrage. 2) L’écrêtement d’une crue consiste à en diminuer le débit de pointe en stockant un volume d’eau suffisant en amont du barrage.


Ecubier : Ouverture à la poupe du bateau de chaque côté de l’étrave, pour permettre le passage des câbles ou des chaines des ancres.

(GIF)

 


Effacer : Voir abattre.


Élagage : Il est réalisé dans les arbres de haut jet, dans les haies ou dans les plantations d’alignement. Cette opération consiste à couper les branches d’un arbre tout en lui conservant une charpente équilibrée.

(GIF)

 


Élingue : L’élingue est un filin permettant de saisir et de manipuler des marchandises, des engins, des matériaux etc... lors des opérations de manutention.

(GIF)

 


Elinguée : L’élinguée est la charge que l’élingue porte du quai au bateau.


Embâcle : Amoncellement de glace qui obstrue la voie d’eau. Par extension, amoncellement de branches et de flottants qui obstrue la rivière.

(GIF)

 


Embouchement : Voir embouquement.


Embouquement : Entrée dans une passe de port ou dans un chenal secondaire ou entrée amont d’un canal de dérivation. Pour la sortie, on parle de débouquement. Synonyme embouchement.


Embranchement fluvial : Installation permettant le chargement et le déchargement de marchandises hors du chenal de navigation.


Enclave : Les vantaux des portes de l’écluse viennent se loger, lorsqu’elles s’ouvrent, dans ces cavités ménagées dans chaque bajoyer.

(GIF)

 


Endiguement : Réalisation de travaux destinés à contenir le cours d’eau. Voir digue.


Enfoncement (format PDF - 37.3 ko) : Voir tirant d’eau.


Enquête d’Utilité Publique (EUP) : Durant quelques mois, un dossier comportant une notice explicative, le plan des travaux, l’étude d’impact et l’évaluation économique et sociale du projet est mis à disposition du public. Une commission d’enquête, nommée par le président du tribunal administratif, recueille les observations du public et se prononce sur l’utilité publique du projet.


Enregistrement : Apporte des preuves tangibles de l’application des documents tels que les circulaires, les procédures, les instructions, etc... Il apporte les preuves de la correcte exécution d’une éxigence.


Enrochement : Ensemble de quartiers de roche, de blocs de béton que l’on entasse sur un sol submergé ou mouvant pour servir de fondation ou de protection à des ouvrages immergés.

(JPEG)

 


Entretoise : Pièce horizontale en métal ou en bois formant l’ossature supérieure et inférieure du vantail de porte de l’écluse. Entre les deux entretoises extrêmes sont généralement disposées des entretoises intermédiaires servant à raidir le bordé.

(GIF)

 


Épanchoir : Voir déchargeoir et déversoir.


Épaulement de fuite : Mur de soutènement chargé de résister à la poussée des vantaux.


Epaulure avant (bâbord - tribord) : Partie arrondie de la coque qui quitte la bordaille pour rejoindre, à l’avant et à l’arrière, le point médian du bateau.


Epi (format PDF - 112.7 ko) : Ouvrage relié à la berge pour fixer la forme du lit du cours d’eau.

 


 

Epissure : Tressage du cordage pour former une boucle ou raccorder deux bouts.


ERI (Electronic Reporting International) : Standard international pour le report électronique de données.


Érosion : Phénomène résultant de l’action mécanique de l’eau qui arrache des particules de terre constitutives de la berge. Ce qui entraîne sa dégradation.

(GIF)

 


Escale : Zone aménagée permettant l’accostage et le stationnement de courte durée des bateaux à passagers.


Escalier d’eau : Succession de différents biefs d’un canal qui lui permet de franchir le relief du terrain. Un escalier d’eau est nécessaire car la voie navigable doit rester plane (ce qui n’est pas le cas d’une route ou d’une voie ferrée).


Esclin : Cordage en chanvre d’environ 1,50 m qui permet de fixer une écoire ou de bouter. 


Espar : Perche ou tourelle plantée dans le cours d’eau et servant de balise.


Estacade : En amont et en aval de l’écluse, l’estacade d’attente et l’estacade de guidage facilitent la manœuvre des bateaux arrivant à faible vitesse, leur permettant de glisser le long d’une poutre.

(GIF)

 


Établissement flottant : Toute installation flottante fixe : dock, hangar à bateaux, ateliers, restaurant, théâtre, etc...


Étaler : Manœuvrer pour stopper progressivement un bateau, en le maintenant avec une amarre liée au boulard (sur le bateau) et à une bitte d’amarrage (sur le quai).


État initial : L’analyse de l’état initial est réalisée pour toute zone d’étude du projet afin de recenser tous les éléments susceptibles de peser dans le choix des fuseaux ou des tracés, notamment sur le plant technique, environnemental, de la socio-économie locale et de l’aménagement urbain. Une fois le tracé arrêté, l’analyse de l’état initial de l’environnement est également une étape préalable indispensable pour déterminer les impacts du projet sur l’environnement. Cette étape se traduit notamment par des visites sur le terrain, une analyse bibliographique existante et des études antérieures, une mise à jour des bases de données.


Étiage : Niveau des basses eaux.


Etier : Canal de communication d’un étang salé avec la mer. Synonyme : Robine ou roubine.


Etude d’avant projet : Etude permettant de chiffrer le projet et d’évaluer ses avantages socio-économiques pour mettre le projet à l’enquête publique. Lorsque le fuseau est choisi par le ministre, l’étude d’avant-projet permet non seulement de préciser le tracé et les caractéristiques du canal à l’intérieur du fuseau retenu et d’étudier les mesures de protection de l’environnement, mais aussi de déterminer des actions d’accompagnement souhaitables pour maximiser les bénéfices de l’infrastructure pour les territoires concernés.


Etude détaillée : Etude permettant de déterminer les caractéristiques définitives du canal et son implantation. Elle sert ensuite à déterminer les emprises du canal et à élaborer les plans nécessaires à la construction des ouvrages.


Étude d’impact : Les études d’impact précisent les incidences prévisibles du projet sur l’environnement, les mesures correctives à mettre en œuvre pour réduire et si possible supprimer ces incidences, et les mesures compensatoires pour annuler les impacts résiduels.


Études préliminaires : Les études préliminaires ont pour objet d’examiner toutes les solutions de fuseaux de tracés, c’est-à-dire les zones géographiques à l’intérieur desquelles tout tracé de canal possède des caractéristiques techniques et environnementales voisines.


Etude socio-économique : Evaluation des bénéfices d’un projet pour l’ensemble des acteurs concernés par le projet. Les résultats d’étude de trafic permettent de calculer le taux de rendement interne au projet et le bénéfice net par euro investi.


Équivalent Vingt Pieds (EVP) : Cette unité de mesure correspond à un conteneur de vingt pieds. Se dit TEU en Anglais (Twenty Equivalent Unit). 6,20 m X 2,50 m X 2,50 m.


Extrados (format PDF - 61.4 ko) : Surface supérieure d’une voûte ou d’un pont.


Plan du site   |   Info Editeur  |   Contact
©Voies navigables de France (VNF), Établissement Public Administratif - Direction territoriale Nord-Est